FlixBus et B.E. green lancent la 1ère ligne longue-distance au monde en autocar électrique

FlixBus a ouvert ce lundi un nouveau chapitre de la mobilité longue-distance. Après avoir repensé le car comme mode de transport accessible à tous, FlixBus s’associe avec B.E. green, le spécialiste français du transport électrique pour lancer, entre Paris et Amiens, la 1ère ligne longue-distance au monde en autocar 100% électrique.

FlixBus et B.E. green, acteurs militants de la mobilité écologique

Depuis sa création, FlixBus propose une offre de mobilité alternative, écologique et économique ; c’est pourquoi la très grande majorité des cars opérant pour son compte respectent la norme EuroVI, la plus stricte pour les motorisations Diesel.

Aujourd’hui, l’opérateur ouvre un nouveau chapitre de la mobilité longue-distance, en proposant le mode de transport collectif le plus écologique du marché : le lancement de la 1ère ligne longue-distance en autocar 100% électrique au monde, entre Paris et Amiens.

Yvan Lefranc-Morin, Directeur Général, FlixBus France : « Nous sommes un acteur militant de la mobilité écologique : chaque car retire des routes une trentaine de voitures. Avec cette 1ère mondiale, nous démontrons que le car est en première ligne pour penser le transport de demain, notamment dans les agglomérations : depuis notre lancement en France, l’équivalent de 7 millions de trajets en voiture ont été évités !»

Une prouesse technologique conçue en partenariat avec B.E. green, spécialiste français du transport électrique

La ligne a été étroitement conçue avec B.E. green, le spécialiste français du transport 100% électrique et filiale du transporteur Autocars Dominique, qui maîtrise toute la chaîne de compétences en matière d’éco-mobilité. Les deux cars, dôtés d’une technologie propre (0 émission de CO2, 0 Nox), disposeront notamment du wi-fi gratuit et de prises USB à chaque siège.

Patrick Mignucci, Président de B.E. green : « Nous avons mis à contribution tout notre savoir-faire en matière d’éco-mobilité pour lancer cette première mondiale. Nous sommes fiers de rejoindre FlixBus et d’être le premier partenaire de son histoire à proposer des autocars 100% électriques. »

Yvan Lefranc-Morin : « Cette ligne est un début, et nous sommes convaincus que nous serons capables de proposer, demain, d’autres trajets écologiques en France comme en Europe. Mais à la condition que tous les acteurs de la mobilité, décideurs politiques et constructeurs en tête, suivent ce mouvement vert. »

Un lancement prévu courant avril, à l’occasion des vacances de Pâques

La ligne Paris-Amiens sera une nouvelle ligne du réseau FlixBus. Sa distance, d’environ 150 km, est parfaitement adaptée à la technologie développée par B.E. green, qui permet à l’autocar de disposer d’une autonomie suffisante pour effectuer le trajet. Cette nouvelle ligne permettra en outre d’économiser près de 140 tonnes de CO2 par an pour les deux autocars.

Le lancement opérationnel sera effectif pour les vacances de Pâques, en avril prochain. FlixBus proposera un aller/retour quotidien, le car rechargeant ses batteries après chaque trajet.

FlixBus ouvre une ligne d’autocars électriques entre Paris et Amiens


Copyright_B.EGreen-FlixBus FlixBus lancera en avril et les vacances de Pâques une nouvelle ligne entre Paris et Amiens qui sera opérée par des bus 100% électriques. Quel sera réellement l’apport des autocars électriques du constructeur chinois Yutong ?

Il seront deux, deux autocars de conception chinoise, 100% électriques, qui parcourront chaque jour les 145 kilomètres qui séparent Amiens de Paris. Ces bus électriques, annoncés à 200km d’autonomie, se rechargeront en à peine quatre heures ce qui est largement suffisant pour opérer sur cette ligne. Plus chers à l’achat, leur principal attrait est dans leur faible coût d’exploitation.

Cette ouverture de ligne est effectuée en partenariat avec B.E. Green, filiale du transporteur Autocars Dominique qui a préconisé les bus du constructeur chinois Yutong. Les deux véhicules disposeront du wi-fi gratuit et de prises USB installées à chaque siège. C’est un véritable test quant à la crédibilité des transports électriques que va faire FlixBus avec ces deux modèles.

Un bus fabriqué en Chine par un constructeur chinois

200 km sans consommer de gazole ni émettre de CO2, c’est tout l’intérêt des bus du constructeur Yutong, l’un des deux grands leaders en Chine sur ce marché. Mais pour FlixBus l’environnement n’est pas la seule vertu trouvée à ces autocars. « Un bus 100 % électrique dépensera une douzaine d’euros pour faire le plein d’électrons qui lui permettra de parcourir d’une seule traite la distance Paris-Amiens. L’équivalent en gazole coûterait au moins 70 € » déclare Yvan Lefranc-Moris, directeur général de FlixBus.

Un bus électrique coûte tout de même 30 % de plus qu’un bus thermique à l’achat, pour un budget de 400 000 €. « Mais le coût de l’énergie, ainsi que celui des pièces et de l’entretien, s’avère largement inférieur » relève Patrick Mignucci, président des autocars Dominique qui a lancé B.E. Green en 2010. Selon lui, FlixBus comme ses clients devraient rapidement y trouver leur compte. Le prix moyen du billet tournera autour de 12 € pour un aller simple.

Et les constructeurs français dans tout ça ?

Toujours selon le patron de B.E Green, le marché n’est pas encore suffisamment attractif pour pousser les constructeurs à faire autre chose que de l’électrique urbain. Les technologies sont maitrisées et disponibles mais avec une ligne de 150km et deux autocars, difficile d’ouvrir l’appétit au plus gros tels que Heuliez, Bolloré et NTL-Alstom. Mais ne vient-il pas en mangeant ?

FlixBus : une première ligne opérée par des autocars électriques entre Paris et Amiens

FlixBus lancera pour les vacances de Pâques en avril prochain une nouvelle ligne entre Paris et Amiens qui sera opérée par des autocars électriques.

Copyright_B.EGreen-FlixBus

FlixBus lance en France la 1ère ligne longue-distance d’autocar électrique au monde, entre Paris et Amiens.

Le lancement opérationnel sera effectif pour les vacances de Pâques, en avril prochain. FlixBus proposera un aller/retour quotidien, le car rechargeant ses batteries après chaque trajet. Environ 150 km séparent les deux villes.

La ligne a été étroitement conçue avec B.E. green, le spécialiste français du transport 100% électrique et filiale du transporteur Autocars Dominique. Les deux cars (0 émission de CO2, 0 Nox), disposeront notamment du wi-fi gratuit et de prises USB à chaque siège.

Cette nouvelle ligne permettra en outre d’économiser près de 140 tonnes de CO2 par an pour les deux autocars indique un communiqué de presse FlixBus.

 

https://www.tourmag.com/FlixBus-une-premiere-ligne-operee-par-des-autocars-electriques_a92092.html

Flixbus va ouvrir la première ligne d’autocar longue distance 100% électrique entre Paris et Amiens

Pour les vacances de Pâques, la compagnie d’autocars longue distance Flixbus va ouvrir une desserte 100% électrique entre Paris et Amiens.

Copyright_B.EGreen-FlixBus

C’est une première mondiale, selon l’opérateur Flixbus : une ligne d’autocars longue distance va être opérée avec des véhicules électriques. La société allemande va créer une liaison Paris / Amiens à l’occasion des vacances de Pâques, en avril, desservie par deux autocars 100% électriques, des ICe 12 de la marque chinoise Yutong. Ceux-ci disposent d’une autonomie de 250 kilomètres, ils sont donc parfaitement adaptés à la liaison Paris / Amiens (150 kilomètres).

Les deux véhicules, affrétés par la société B.E.Green (une filiale de Autocars Dominique, spécialiste de la location de cars électriques), effectueront un aller-retour quotidien ; les batteries des deux cars seront rechargées après chaque trajet. Pour les passagers, l’expérience sera la même qu’avec des véhicules conventionnels, avec du Wi-fi et des prises USB à chaque siège. Mais l’adoption de cette technologie zéro émission permettra d’économiser 140 tonnes de CO² par an, selon l’opérateur.

Premiers tests de cars électriques

Flixbus se dit prêt à adopter des cars électriques pour d’autres liaisons dans un futur proche. Mais selon le directeur général de la filiale française, Yvan-Lefranc Morin, « à la condition que tous les acteurs de la mobilité, décideurs politiques et constructeurs en tête, suivent ce mouvement vert ». Plusieurs régions, comme les Pays de la Loire, testent l’utilisation d’autocars électriques pour leurs services de transports interurbains et scolaires.

 

https://www.usinenouvelle.com/article/flixbus-va-ouvrir-la-premiere-ligne-d-autocars-longue-distance-100-electriques-entre-paris-et-amiens.N664784

FlixBus lance ses nouveaux cars Paris-Amiens, électriques et autonomes sur la distance

FlixBus et son partenaire B.E. Green vont mettre en service des autocars électriques autonomes entre Paris et Amiens à partir des vacances de Pâques sur une ligne régulière que les deux partenaires présentent comme une première mondiale.

L’exploitant B.E. green, spécialiste du transport électrique en France, a acheté deux bus au constructeur chinois Yutong, qui seront opérés par FlixBus de façon quotidienne à partir de mi-avril. L’essentiel du marché des bus fonctionnant à l’électricité est aujourd’hui concentré dans les grandes villes chinoises et occidentales.

La Chine utilise déjà des autocars électriques sur des longues distance, « mais sur des prestations ciblées, des excursions, des transferts », précise Patrick Mignucci, PDG du transporteur Autocars Dominique et fondateur de sa filiale B.E. green., à l’AFP. « Structuré en ligne régulière quotidienne comme l’opère aujourd’hui FlixBus, je crois que c’est vraiment une première », insiste-t-il.

Les autocars électriques coûtent environ 400 000 euros à l’achat, soit 30% plus cher que des véhicules à énergie thermique classique (essence ou diesel), mais les frais d’entretien sont réduits, avec des pleins d’électricité à 15 euros contre 70 pour l’équivalent en diesel. « On s’inscrit sur la durée, c’est du 6-8 ans (pour équilibrer les coûts) », évalue M. Mignucci. « C’est cohérent avec l’engagement environnemental qu’on doit tous prendre sur le terrain. »

Les autocars dits « 100% électriques » ne polluent pas pendant les trajets, mais leur bilan carbone, de la fabrication des batteries à la consommation d’électricité, est loin d’être nul. « A production d’énergie sale égale, vous avez au moins un avantage, c’est que vous enlevez les NOx (oxydes d’azote qui participent à la formation des particules fines) et le CO2 de l’atmosphère », explique Patrick Mignucci.

Avec une recharge complète, les autocars électriques sont capables de parcourir 200 km – suffisant pour les 150 km qui séparent Amiens de Paris. « C’est un clin d’oeil sympa à notre président de relier la capitale avec sa ville de naissance », s’amuse Yvan Lefranc-Morin, directeur général de FlixBus France, l’un des opérateurs qui avaient investi le créneau des « cars Macron », suite à la loi de libéralisation du secteur quand Emmanuel Macron était ministre de l’Economie (2015).

Yvan Lefranc-Morin compte d’ailleurs sur les pouvoirs publics pour développer les infrastructures en réseau électrique, qui « ne peuvent pas être 100% à la charge de l’opérateur. » FlixBus France considère la ligne Paris-Amiens comme un projet pilote, voué à être dupliqué.

 

https://www.connaissancedesenergies.org/afp/flixbus-lance-ses-nouveaux-cars-paris-amiens-electriques-et-autonomes-sur-la-distance-180312

B.E. green intègre le groupement des Domaines Skiables de France

Cet organisme s’est progressivement développé en même temps que se multipliaient les appareils de « transport par câble », et les pistes de ski desservies. Son histoire est intimement liée au développement économique et touristique de la montagne. Domaines Skiables de France regroupe les entreprises responsables de l’exploitation, de l’entretien et du développement des domaines skiables en France. En collaboration avec les collectivités territoriales, ces entreprises publiques, mixtes ou privées, sont au cœur de l’intérêt général.

Aujourd’hui il fédère 406 adhérents répartis entre 238 membres actifs (opérateurs de remontées mécaniques ou de domaines skiables), 168 membres correspondants (fournisseurs, constructeurs, centres de formation, maîtres d’oeuvre …).

  • Les domaines skiables constituent la source principale d’attractivité des stations de montagne. Acteurs déterminants dans la dynamique des stations, ils conditionnent l’activité économique des stations (commerçants, hébergeurs, professionnels du ski et de la montagne, etc.).
  • Leur activité est indispensable pour fixer l’emploi et la vie sociale sur les territoires.
  • Acteurs majeurs de l’aménagement durable en montagne, les Domaines Skiables de France ont engagé des politiques novatrices et responsables.

En tant que syndicat professionnel national, Domaines Skiables de France informe, réprésente et défend les entreprises de remontées mécaniques et domaines skiables.

Les bonnes raisons de notre adhésion :
– recueillir des informations statistiques et économiques,
– appartenir à un réseau responsable, solidaire et engagé,
– développer notre image et notre notoriété en France et à l’étranger,
– être alerter de tous les projets,
– participer au développement structurel des domaines.

B.E. green adhère au Cluster Montagne

B.E. green est devenu depuis quelques jours adhérent au Cluster Montagne, association dont le but est de promouvoir et accompagner en France et à l’international, l’ensemble des acteurs de la filière française de l’aménagement été et hiver de la montagne.

Composée de 181 adhérents, l’association est une véritable plateforme de travail collaborative ayant comme objectif de créer la dynamique positive nécessaire à stimuler l’innovation dans tous les projets d’aménagement de la montagne.
Au delà d’une contribution bien naturelle et légitime à la protection de l’environnement et de l’éco-système local, B.E. green espère à travers cette adhésion, renforcer et développer sa présence dans le paysage des stations de sports d’hiver.

Les bonnes raisons de notre adhésion :
– accéder à des informations qualifiées et à des projets d’envergure,
– appartenir à un réseau dynamique, organisé et professionnel,
– développer notre image et notre notoriété en France et à l’étranger,
– gagner en performance et en compétence,
– bénéficier de la puissance de l’association pour optimiser nos projets.

B.E. green présent au Salon des Transports Public 2016

Le grand rendez-vous des acteurs européens de la mobilité durable

Transports Publics, le Salon européen de la mobilité, a été à nouveau le rendez-vous incontournable de tous les acteurs du transport public et de la mobilité durable en Europe. Plus de 10 000 participants hautement qualifiés s’y sont retrouvés pendant trois jours pour partager leurs savoir-faire et échanger autour des dernières innovations.

Reconnu comme l’événement leader du secteur, Transports Publics a rassemblé à Paris des professionnels du transport urbain, interurbain et régional venus de plus de 58 pays. Décideurs, top managers et élus y ont découvert les meilleures innovations (véhicules, équipements, services) et ont débattu des orientations politiques pour l’avenir du secteur.

C’est dans ce contexte très favorable que B.E. green a légitimement exposé ses atouts et services sur son Stand au Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Durant le salon, le mardi 14 juin à 10h00 très précisément, B.E. green a reçu les clés du tout nouveau et premier bus 100 % électrique de 90 places importé en France par BYD. Ce nouveau bus de 90 places permettra de proposer une nouvelle alternative au marché du thermique auprès de toutes les sociétés et collectivités en recherche de solutions durables. Cet événement et cette acquisition confortent B.E. green dans sa position de leadeur de la location de bus et minibus électriques en France.

Transports Publics 2016, ce fut :

  • 10 000 participants professionnels
  • 250 exposants internationaux
  • 58 pays représentés
  • 250 journalistes européens
  • 800 retombées médias
  • 3 jours de salon

La première ligne de bus 100 % électrique va ouvrir entre Paris et Amiens

Copyright_B.EGreen-FlixBus

Ce car électrique, construit par l’entreprise chinoise Yutong, parcourra les 170 km qui séparent Paris d’Amiens (Somme).

Flixbus s’apprête à ouvrir à Pâques, comme nous le révélons, la première ligne de car 100 % électrique en France.

Transporter en bus une soixantaine de personnes à la fois, de Paris jusqu’à Amiens (Somme), en émettant zéro pollution et dans un silence (presque) de cathédrale… Voilà la promesse de Flixbus, spécialiste du transport longue distance (les fameux « autocars Macron») qui a pour partenaire l’opérateur B.E. Green, une filiale du groupe autocariste Dominique.

Ensemble, ils ouvriront dans moins d’un mois (aux alentours de Pâques), la première ligne régulière de bus 100 % électrique. « Une exclusivité mondiale, selon le directeur général de Flixbus, Yvan Lefranc-Morin. Jamais cela n’avait encore été proposé sur cette distance. »

Un bus fabriqué par un constructeur chinois

170 km donc, sans consommer une seule goutte de gazole, grâce à l’achat d’un bus du constructeur Yutong, l’un des deux grands leaders en Chine sur ce marché. « Pour le moment, les constructeurs français, et même européens, préfèrent se concentrer sur les bus électriques urbains, confirme Patrick Mignucci, le patron des autocars Dominique qui a lancé B.E. Green en 2010. Ils en ont les capacités techniques mais le marché n’est pas encore suffisamment attractif. »

L’intérêt est pourtant bien réel. Et pas seulement pour l’environnement. « Un bus 100 % électrique dépensera une douzaine d’euros pour faire le plein d’électrons qui lui permettra de parcourir d’une seule traite la distance Paris-Amiens, précise encore Yvan Lefranc-Morin. L’équivalent en gazole coûterait au moins 70 €. » Alors certes, un bus électrique coûte à l’achat 30 % de plus qu’un bus thermique (essence ou diesel), soit autour de 400 000 €. « Mais le coût de l’énergie, ainsi que celui des pièces et de l’entretien, s’avère largement inférieur, observe Patrick Mignucci. On est vite gagnant. » Les clients devraient également y trouver leur compte. Le prix moyen du billet tournera en effet autour de 12 € pour un aller simple.

Les Européens lorgnent sur ce marché

L’allemand Daimler ou encore le français Bolloré pourraient être les premiers constructeurs européens à se lancer à leur tour sur ce marché, pour peu que des commandes publiques ou privées voient le jour. Mieux vaudrait d’ailleurs ne pas trop attendre car la Chine, avec un marché intérieur en plein boom, compte bien inonder le reste du monde avec ses autocars électriques.

« Le tout-électrique est une solution parmi d’autres, relativise néanmoins Patrick Mignucci. En deçà d’un rayon de 200 km, cela permettra effectivement de se débarrasser d’une partie de la pollution, CO2 , NOx (NDLR : oxyde d’azote) et autres particules fines, des villes. » Au-delà, en revanche, ce spécialiste du transport en commun estime que la taille et le poids des batteries poseront problème : « La technologie a fait de tels progrès que les moteurs diesels de dernière génération rejettent bien moins de ces polluants qu’auparavant. »

L’étape suivante ? « Les bus à hydrogène, affirme-t-il sans hésiter. Si pour le moment le prix dépasse le million d’euros l’unité, cela devrait rapidement baisser. Ce qui permettra alors de parcourir de très longues distances en ne rejetant… que de l’eau ! »

 

http://www.leparisien.fr/economie/la-premiere-ligne-de-bus-100-electrique-va-ouvrir-entre-paris-et-amiens-12-03-2018-7603254.php

Flixbus ouvre une première ligne de car longue distance 100% électrique

Copyright_B.EGreen-FlixBus

L’autocariste mettra en service  lors des vacances de Pâques 2018 un premier véhicule 100% électrique de 60 places. Il effectuera la liaison Paris-Amiens et sera rechargé après chaque trajet. Son fabricant, Yutong, est un industriel chinois associé à une firme alsacienne.

FlixBus se lance dans l’électrification avec une première ligne de car longue distance, entre Paris et Amiens. Deux véhicules 100% électrique d’une autonomie de 200 km environ, assureront cette liaison de 150 km de distance.

Le premier trajet électrique aura lieu durant les prochaines vacances de Pâques. FlixBus proposera un aller-retour quotidien, le car à propulsion électrique rechargeant ses batteries après chaque trajet.

Cette ouverture de ligne est effectuée en partenariat avec B.E. green, filiale du transporteur Autocars Dominique. Les deux véhicules disposeront du wi-fi gratuit et de prises USB installées à chaque siège.

Le véhicule utilisé, l’ICe 12, est fabriqué par Yutong, un industriel chinois.  Doté de 60 places, il abrite dix batteries situées en partie basse du véhicule. Yutong est un constructeur d’autocars et d’autobus présent dans plus de 140 pays. Depuis 2015, il est associé à l’industriel alsacien Dietrich Carebus Group (DCG) pour mieux pénétrer le marché français. La PME alsacienne a même réussi en 2017 un joli coup commercial en fournissant 12 cars électriques (modèle Yutong ICE12 de 59 places, à l’autonomie de 250 km) à la compagnie Savac qui effectue du transport scolaire pour la ville de Paris.

Si grâce à Flixbus, Yutong fait cette fois-ci une percée sur le créneau émergent des cars longue distance, ses grands rivaux européens, les Français Heuliez, Bolloré et NTL-Alstom, l’Espagnol Irizar et le Polonais Solaris, et son concurrent chinois BYD, ont les yeux rivés sur l’Ile-de-France. L’appel d’offres géant lancé début 2018 concernant 1000 bus électriques urbains par la RATP et Ile-de-France mobilités, l’autorité organisatrice régionale des transports, sera déterminant pour lancer le marché français de ces véhicules zéro émission.

 

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/. flixbus-ouvre-une-premiere-ligne-de-car-longue-distance-100percent-electrique-1393836html